Le patronat ne cesse de considérer le travail comme un coût, mais il estime aussi que les instances représentatives du personnel sont un frein au toujours plus de productivité et de rentabilité. A défaut de pouvoir les supprimer, il réclame de les regrouper afin de réduire leurs rôles et prérogatives