Compte rendu du CTM du 19 juin

Typography

Déclaration liminaire de la CGT AGRI
Le 12 juin a été une « journée de la colère cheminote » qui a montré à nouveau que les cheminot (e) s rejettent l’attaque du gouvernement.
Leur combat nous concerne tous que l'on soit du public ou du privé, précaires ou non. Car ils défendent tout ce qui compte pour n’importe quel travailleur : leurs conditions de travail, leurs salaires, leur relative sûreté de l’emploi.
Macron qui s'est attaqué à la « réforme » de la SNCF, n’a pas pu mettre au pas les cheminots sans susciter leur opposition massive !
Oui, la grève des cheminot(e)s, qui marque l’actualité sociale et politique depuis des semaines, montre le chemin à l’ensemble du monde du travail.

Car en face, Macron promet de nouveaux coups.

En ce qui concerne le Comité Action Publique 2022, l'objectif principal derrière l'affichage d'une amélioration des services publics et de la modernisation de conditions de travail des agents, est une réduction drastique des emplois.

La CGT a une conception tout autre des politiques publiques qui doivent être axées sur des valeurs d'égalité, de démocratie et de solidarité.
Ainsi, nous défendrons la mission de service publique d'instruction des dossiers PAC, et bien sûr les agents fonctionnaires et précaires qui la mettent en oeuvre : A service public, agents publics ! Aucune mobilité forcée !

Pour l'enseignement, la rentrée s'annonce très tendue en ce qui concerne les suppressions de classes et d'heures évoquées depuis le mois d'Avril. Nos collègues enseignant attendent des réponses et des assurances dans ce domaine. La CGT se montrera vigilante à ce sujet.

La CGT AGRI s’interroge sur le fonctionnement du CTM avec des déclarations liminaires interminables et des questions diverses traitées au fil de l’eau. Nous craignons ainsi des discussions bilatérales et l’absence de réponses concrètes. Ainsi le CTM convoqué à 9h30 a commencé son ordre du jour à 12h30...

Cliquer ici pour télécharger compte rendu complet.