Conseil d’administration de l’ASP: c’est pas nous!

ASP
Typography

Le conseil d’administration de l’ASP du 28 septembre a voulu rassurer les partenaires PAC en affichant diverses avancées, en particulier sur la question des outils de gestion.

c'est pas moi c'est lui

cgt agri

Aujourd’hui, c’est l’instruction qu’on pointe en responsabilité….

Tout ça manque de solidarité, d’autant plus qu’on sait très bien que nos actions, DDT, régions, ASP, dans la chaîne de gestion, sont totalement interdépendantes.
Et, fait souligné par le MAA, la secrétaire générale a pointé les soucis de gouvernance et de responsabilité en matière de gestion PAC… enfin !

Des moyens supplémentaires ont été annoncés, tant pour les DDT qui instruisent, que pour l’ASP. Pas de quoi se réjouir cependant, car les solutions vont toujours dans le même sens. C’est bien de précarité qu’il s’agit à nouveau, avec recrutements de vacataires pour les DDT, et poursuite de l’externalisation pour l’ASP.

Sur le sujet emploi, la représentante du ministère a simplement sorti un bla bla politique inutile et soporifique, pour dire que oui des contrats aidés vont disparaître mais non on ne va pas rien faire pour les chômeurs…

Pour les contrats aidés recrutés à l’ASP, une seule solution à revendiquer : la titularisation !
Dernière mauvaise surprise de ce CA, la présentation du budget rectificatif annonce de nombreux millions pour l’externalisation informatique, et pas de façon temporaire puisque certains marchés sont pris pour 48 mois ! Si nous avions un temps pensé que l’ère de l’externalisation dispendieuse et inefficace était derrière nous, le PDG semble avoir changé d’avis, indiquant que l’ASP n’avait pas vocation à faire des développements informatiques. Tout cela sera rediscuté dans le groupe de travail OS/direction sur l’avenir de l’informatique à l’ASP…

Une bonne nouvelle cependant, la secrétaire générale du MAA a accepté notre demande d'état des lieux des effectifs précaires au MAA sur le périmètre élargi que nous revendiquons (ce qu'elle avait évacué la veille au CTM...).