Les organisations syndicales des personnels et des lycéens font l’analyse que les réformes des lycées généraux et technologiques, de la voie professionnelle et du baccalauréat vont accroître les inégalités et la sélection entre élèves et établissements. Des remontées des académies, il se dégage une cartographie profondément inégalitaire de l’offre de formation. On peut ainsi évoquer de multiples situations où l’accès aux enseignements se restreint fortement. La liberté de choix laissée aux élèves et aux familles tant vantée par le ministre n’est qu’un leurre et fait courir le risque d’enfermer certains jeunes dans des impasses. Les choix de parcours sont étroitement corrélés aux choix que les élèves devront faire dans Parcoursup.

Pour l'enseignement agricole, Monsieur Le Ministre engagez des négociations !  Lundi 25 juin une vingtaine de militant.e.s du SNETAP-FSU, de la CGT Agri et de la CGT Région PACA se sont réunis dès 8h30 devant l'entrée du Lycée Agricole d'Aix Valabre pour mettre en place un barrage filtrant à destination des collègues convoqués au centre de correction des épreuves écrites du bac pro.

L'intersyndicale obtient des avancées. L'intersyndicale (Fo-enseignement agricole, SEA-UNSA et SNETAP-FSU) a rencontré lundi 18 juin Madame la conseillère auprès du ministre pour lui faire part de ses revendications sur la réforme du Bac Techno STAV. M. le DGER et Madame la sous-directrice des politiques d'éducation et de formations étaient également présents.

Mercredi 11 avril, le Directeur Régional de l'Agriculture et la cheffe du service régional de formation devaient rencontrer les représentants de l'intersyndicale Snetap FSU, Snerma FO, CGT-Agri au lycée agricole Pierre-Paul Riquet de Castelnaudary au sujet de la fermeture (annoncée le 28 mars dernier) du lycée agricole de Moissac.

Plus d'articles...