Grid List

L’arbitrage du 27 juin du premier ministre acte la décentralisation les aides non surfaciques : investissement, aide à l’installation des jeunes agriculteurs, aides au développement local - LEADER et la recentralisation les aides surfaciques du 2ème pilier : ICHN, Bio et MAEC liées à la surface.

Quel avenir pour le ministère de l’agriculture. C’est la tourmente au MAA… Pas un seul de nos secteurs d’activité n’est épargné. L’enseignement affaibli, ayant conduit les personnels à la grève et aux actions depuis juin, les DDT menacées tant par les fusions des secrétariats généraux des DDI que par la révision de la gouvernance PAC,

Mardi 25 juin poursuite de la mobilisation public-privé de l'enseignement agricole avec manifestation devant les centres de correction (ordre des photos) de Brettes Les Pin (72), Saint-Pouange (10), Lomme (59), Blois (41) et Romans (26). Des profs de lycées agricoles bloquent la correction de copies du bac.

Lundi 24 juin matin  les militant.e.s de l'intersyndicale Public - Privé de l'enseignement agricole sont mobilisés devant le centre de correction de Blanquefort.  La pression monte face aux blocages  gouvernement qui refuse d'entendre les revendications des personnels :

La CGT Agri a précisé le petit nombre d'agents en pôle sud-est. 230 correspondants locaux affichés par le ministère mais combien d'ETP? Le texte sera proposé au CT Grand Est le 20 juin. Pas d'opposition des OS..

CAP : changement de cap ! Les CAP ont montré leur utilité dans les relations sociales. Par exemple, au ministère de l’agriculture, ce sont des dizaines d’élues mobilisé-es plusieurs fois par an afin de garantir une égalité de traitement entre les agents, faire respecter des règles communes indépendamment des services et des établissements employeurs, proposer des améliorations, et alerter l’administration sur des dysfonctionnements ou des situations sensibles.

CAP : changement de cap ! Les CAP ont montré leur utilité dans les relations sociales. Par exemple, au ministère de l’agriculture, ce sont des dizaines d’élues mobilisé-es plusieurs fois par an afin de garantir une égalité de traitement entre les agents, faire respecter des règles communes indépendamment des services et des établissements employeurs, proposer des améliorations, et alerter l’administration sur des dysfonctionnements ou des situations sensibles.

Un nouveau plan social « en marche ». La CAP des IAE s’est tenue le 28 et 29 mai 2019 sous la présidence du secrétaire général adjoint du Ministère en charge de l’Agriculture (MAA). Une première déclaration, commune à l’ensemble des syndicats représentés à la Cap, a d’abord été lue pour dénoncer le projet de loi de « transformation » de laonction publique, en cours de première lecture à l’Assemblée nationale, et notamment la disparition des CAP et le mépris porté par le gouvernement au dialogue social - que certains osent qualifier d’ « arbitraire syndical » !-

Déclaration liminaire COMMUNE. CAP : changement de cap ! Les CAP ont montré leur utilité dans les relations sociales. Par exemple, au ministère de l’agriculture, ce sont des dizaines d’élus mobilisés plusieurs fois par an afin de garantir une égalité de traitement entre les agents, faire respecter des règles communes indépendamment des services et des établissements employeurs, proposer des améliorations, et alerter l’administration sur des dysfonctionnements ou des situations sensibles.

En mars, on se mobilise pour les droits des femmes. Les progrès que nous avons obtenus, au fil des ans, en matière de droits des femmes, ne sont dus qu’à la mobilisation des féministes qui, par leurs actions, ont donné de la visibilité à l’indignité de la discrimination dont sont victimes les femmes.

C’est la période des soldes
A force de brader les droits des travailleur-euses, de baisser les prestations sociales, de déstocker les retraites, le président Macron n’a pas attendu janvier pour lancer les soldes sur nos vies ! Taxes, ISF, salaires, pouvoir d’achat, la justice fiscale et les inégalités sociales sont au coeur des colères qui secouent le pays depuis plusieurs semaines.

 

Ministre de l’agriculture : un boulot précaire
Troisième ministre de la mandature Macron / Philippe, la politique agricole ne semble pas très simple à mener sous la macronie… Les enjeux, énormes, mériteraient pourtant un peu de stabilité.  Entre les retards de paiement sur la PAC 2014/2020, la préparation de la PAC 2021/2027, le recul du budget annoncé, les catastrophes sanitaires et 

Rapport AP 2022, Polichinelle a dévoilé son secret
Beaucoup de suspense entretenu tout l’été autour de ce rapport « tant attendu ». D’abord reporté, puis sujet d’interprétations mystérieuses de nombreux-euses éditorialistes, pour n’y trouver qu’un babillage ultra libéral habituel dans la rhétorique macronienne, et des mesures sans surprise dans leur contenu. S’il fallait résumer en un mot l’essence du texte Economies ! Pas d’ambition dans ce programme, pas d’idées neuves, rien d’autre à l’horizon que l’amplification du saccage de la fonction publique et le statut de ses agents. En attendant la grève du 9 octobre…

L’été sera chaud !
Alors que la campagne 2015 n’est pas achevée, les incantations du Ministre sur la bonne avancée de la PAC 2018 dans la presse et auprès de la profession agricole relèvent-elles de l’aveuglement ? Elles sont assurément irresponsables, et mettent une pression sur les agents, pris à partie par des bénéficiaires à qui on a fait des promesses intenables.

Marche ou crève ? Marche ou grève ! Il en arrive de partout… le président ne sait plus où donner de la matraque. Pas un secteur d'activité n'est épargné par les réformes rétrogrades, pas une journée sans une nouvelle poche de résistance.

 

Ça bouge au mois de mars. Le service public est un choix de société. La CGT porte une conception du service public comme fondement d’une société démocratique et solidaire. Après le démantèlement des droits du travail dans le privé, la loi travail arrive dans le public : 

Nous vous adressons avec notre nouveau numéro de CoGiTons... nos voeux pour cette nouvelle année que nous souhaitons riche d’avancées sociales pour toutes et tous au sein de notre ministère. Que la solidarité et l’égalité prennent le pas sur l’individualisme et la méritocratie.

AU TRAVAIL AUSSI, COMBATTONS LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

Multiples et multiformes, au travail ou ailleurs, les atteintes à la dignité, à la liberté, à l’intégrité physique et mentale des femmes constituent un puissant obstacle à l’égalité dans tous les domaines, notamment professionnel. Elles compromettent le droit au travail des femmes, sans parler de leur vie, de leur bien-être et celui de leur entourage, en particulier les enfants.

Les organisations syndicales des personnels et des lycéens font l’analyse que les réformes des lycées généraux et technologiques, de la voie professionnelle et du baccalauréat vont accroître les inégalités et la sélection entre élèves et établissements. Des remontées des académies, il se dégage une cartographie profondément inégalitaire de l’offre de formation. On peut ainsi évoquer de multiples situations où l’accès aux enseignements se restreint fortement. La liberté de choix laissée aux élèves et aux familles tant vantée par le ministre n’est qu’un leurre et fait courir le risque d’enfermer certains jeunes dans des impasses. Les choix de parcours sont étroitement corrélés aux choix que les élèves devront faire dans Parcoursup.

Pour l'enseignement agricole, Monsieur Le Ministre engagez des négociations !  Lundi 25 juin une vingtaine de militant.e.s du SNETAP-FSU, de la CGT Agri et de la CGT Région PACA se sont réunis dès 8h30 devant l'entrée du Lycée Agricole d'Aix Valabre pour mettre en place un barrage filtrant à destination des collègues convoqués au centre de correction des épreuves écrites du bac pro.

L'intersyndicale obtient des avancées. L'intersyndicale (Fo-enseignement agricole, SEA-UNSA et SNETAP-FSU) a rencontré lundi 18 juin Madame la conseillère auprès du ministre pour lui faire part de ses revendications sur la réforme du Bac Techno STAV. M. le DGER et Madame la sous-directrice des politiques d'éducation et de formations étaient également présents.

Hier s'est tenu le Conseil National de l'Enseignement Agricole (CNEA) qui avait pour point à l'ordre du jour la réforme de la voie générale dans l'enseignement agricole. L'Intersyndicale SEA-UNSA, FO-Enseignement Agricole, CGT-Agri, SNETAP-FSU a porté de nombreux amendements pour défendre et promouvoir la place de la filière générale dans nos établissements.

Les réformes du lycée, du bac et de la sélection à l’entrée à l’université n’en font qu’une : il s’agit d’une réforme globale visant à instaurer une ségrégation sociale et à transformer profondément le service public d’éducation dans le sens des directives ultralibérales de l’OCDE.

Depuis 6 ans, un vide juridique scandaleux était combattu par les Organisations Syndicales : les agents de l’enseignement technique agricole ne pouvaient saisir aucun CHSCT (Comité Hygiène Sécurité et Conditions de Travail).

Mercredi 11 avril, le Directeur Régional de l'Agriculture et la cheffe du service régional de formation devaient rencontrer les représentants de l'intersyndicale Snetap FSU, Snerma FO, CGT-Agri au lycée agricole Pierre-Paul Riquet de Castelnaudary au sujet de la fermeture (annoncée le 28 mars dernier) du lycée agricole de Moissac.

Parce que nous refusons que les apprentis et les stagiaires soient considérés comme des pions à placer sur le marché du travail et de la chaire à patron.
Parce ce que l’accaparement par les organisations patronales des fonds de formation, fruits du salaire socialisé signe la fin de la solidarité au profit d’un système qui vise à déresponsabiliser les employeurs et renvoyer sur l’individu la responsabilité de son « employabilité », comme de sa santé, de sa retraite, de son assurance chômage.

Mais où sont passés nos végétaux ? Un paradoxe, le végétal cœur du métier est réduit au rang de simple support. A l'occasion de la rénovation du Bac Professionnel "Aménagements Paysagers" pour renforcer la place de l'Agro-Ecologie, le Ministère remet en chantier les évaluations des modules professionnels. Ainsi, l'épreuve E7 sur les pratiques professionnelles se concentrerait, dans le projet actuel, sur la réalisation du chantier, avec des travaux liés à l'aménagement végétal et aux infrastructures. Cette restructuration ferait disparaître l'évaluation spécifique de la reconnaissance des végétaux. En effet, l’approche capacitaire relègue la connaissance des végétaux au titre de savoirs dits «associés» qui ne sont pas destinés, à être évalués.

CALENDRIER PRÉVISIONNEL DES COMMISSIONS ADMINISTRATIVES OU CONSULTATIVES PARITAIRES PRINTEMPS 2019

DÉCLARATION LIMINAIRE

Madame la Présidente,

Le mardi 9 octobre 2018 nous appelons à une journée de mobilisation pour défendre la fonction publique et le service public (mission, emplois, salaires, conditions de travail...), nous appelons les agent-es à participer selon diverses modalités pour le réussir : grève, rassemblement, manifestation, assemblée générale du personnel.

Nous poursuivons notre engagement dans un cadre le plus unitaire pour construire et porter des choix alternatifs avec les salarié.es, les retraités et les jeunes.

Nous restons particulièrement engagés pour la fonction publique et ses agent-es convaincus que les services publics ont un rôle primordial à jouer pour une société plus juste et plus égalitaire, et que les améliorations des conditions de travail et de rémunérations du personnel sont indispensables.

Construisons un rapport de force pour imposer le progrès social !

DÉCLARATION LIMINAIRE DE LA CGT AGRI

Mme la Présidente,

Nous sommes de nouveau réunis pour étudier la liste d’aptitude d’accès au corps des Techniciens Supérieurs du MAA pour cette année 2018. Et nous  ne pouvons que constater l’ampleur de la tâche qu’il reste à accomplir pour que l’adage « A travail égal, salaire égal », puisse se vérifier. Nous gérons une fois de plus la misère.

Cette misère se caractérise par le nombre de promotions « offertes » aux agents de catégorie C :

84 promotions dont 25 par examen professionnel et 59 par liste d’aptitude pour une masse globale de promouvable proche des 3500 agents Seuls 210 agents ont fait valoir leur droit.

Cela pourrait paraître important (28%), si ces chiffres n’étaient pas faussés par le plan pluriannuel de requalification qui gonflent artificiellement le nombre de promotions.

Ce plan, bien que nécessaire, aurait mérité un traitement différencié pour permettre aux agents de

Déclaration liminaire. 

La CGT AGRI s’associe au mouvement de grève d’aujourd’hui. Par respect aux agents de notre corps, nous avons décidé de siéger afin que les promotions soient actées. Les mouvements de grève à répétition sont le résultat du malaise et de la dégradation des services rendues au public qui se sont accentuées depuis ce nouveau gouvernement. Nous allons acter aujourd’hui les promotions de notre corps, le constat est édifiant, les taux pro/pro reculent en moyenne de près de 15% toutes CAP confondues.

 

Déclaration liminaire de la CGT AGRI - FSU 

Le gouvernement nous a présenté un projet de suppression du paritarisme afin de faciliter une déconcentration managériale de la fonction publique.
Nous nous opposerons à ce que disparaissent les compétences des représentants des personnels dans les commissions administratives paritaires
En effet le gouvernement prévoit de ne plus les consulter sur :
- les projets de mouvement des personnels
- l’établissement des listes d’aptitude et des tableaux d’avancement annuel nominatifs
- certaines sanctions disciplinaires

Déclaration liminaire de la CGT AGRI

Mme la Présidente,
Quelques chiffres pour commencer :
➢ Profits pour le CAC 40 : 93 milliards 400 millions d’€
➢ 57 % d’augmentation pour le Président de la Commission de contrôles des comptes de campagne qui passe de 4574 € à 5182 € net mensuels plus une indemnité annuelle de 9500 € brute, le tout rétroactif au 1er janvier,
➢ Changement de la vaisselle de l’Élysée pour une valeur de 500.000 €.

Déclaration liminaire de la CGT AGRI

« ...393, c’est le nombre d’agentes et d’agents que comptait le corps des Adjoints Techniques du MAA, APST 1ére Catégorie compris au 31 décembre 2016.

281 hommes et 112 femmes le compose. Cet effectif et ses perspectives d’avenirs, comme celui des éléphants, est en constante diminution !

Un corps voué à disparaître, mais que l’on se rassure, grâce à la promotion négative, c’est le corps des Techniciens et particulièrement le 1er grade appelé pompeusement « supérieur » qui est désigné pour prendre la relève grâce à des grilles pénalisant la plupart des agents accédant à ce corps sensé récompenser leur dévouement et implication dans leurs services et divers métiers.

Déclaration liminaire de la CGT AGRI
Le 12 juin a été une « journée de la colère cheminote » qui a montré à nouveau que les cheminot (e) s rejettent l’attaque du gouvernement.
Leur combat nous concerne tous que l'on soit du public ou du privé, précaires ou non. Car ils défendent tout ce qui compte pour n’importe quel travailleur : leurs conditions de travail, leurs salaires, leur relative sûreté de l’emploi.
Macron qui s'est attaqué à la « réforme » de la SNCF, n’a pas pu mettre au pas les cheminots sans susciter leur opposition massive !
Oui, la grève des cheminot(e)s, qui marque l’actualité sociale et politique depuis des semaines, montre le chemin à l’ensemble du monde du travail.

Vos élus ont décidé en intersyndicale de ne pas siéger à la CAP portant sur les avancements de grade.

Sans remettre en cause le travail de nos collègues des bureaux de gestion, vos élus ont été contraints de ne pas participer à un simulacre de CAP. En effet, une insuffisance dans la fiabilité et la complétude des données réduit notre instance à une simple chambre d’enregistrement.

Acne infoIsotretinoin over the counter pills online Pills over the counterrxdoc.online Virtually all creams can be used at home retin a over the counter much cheaper than expensive analogues. The development of osteoporosis, prevents involution Premarin order