On arrête tout On réfléchit... Et le 9, ensemble, en grève et dans les manifestation

Typography

On arrête tout On réfléchit… [1] Et le 9, ensemble, en grève et dans les manifestations. Nous n'allons pas une fois de plus faire la liste des sinistres attaques gouvernementales sur les peuples, qu’ils travaillent, ou pas, soient scolarisés ou retraités. Les communications sur ces questions sont nombreuses, et chacun-e de nous a pu se faire une idée de la destruction du monde, social et environnemental, qui est en cours.

On arrete tout on reflechitAujourd'hui, personne n'ignore les attaques sur le travail, les retraites, les salaires, l'accès aux services publics, santé, éducation en particulier.

Personne n'ignore non plus l'ampleur de la souffrance au travail et la perte de sens dans laquelle nous nous engluons.

La défiance, l'avidité et la cupidité, le racisme, l'égoïsme, le mépris, ces sentiments nous plongent dans une société violente, qui hait ses pauvres, qui laisse mourir à nos frontières des personnes fuyant la guerre, qui ne jure que par le "toujours plus" et le "chacun pour soi".

Cette société-là, nous n'en voulons pas.

Nous allons continuer à nous battre, et à tenter de convaincre autour de nous, pour un autre monde, solidaire, soucieux des femmes, des hommes, des animaux et de la planète.

Nous ne voulons pas travailler plus, notre vie ne se résume pas à être des machines qui perdent leur vie à la gagner.

Nous ne voulons pas la méritocratie, nous travaillons collectivement, nous sommes interdépendant-es, nous appelons à la solidarité.

Nous ne voulons pas la concurrence, nous aimons nos collègues, nos voisins, nous préférons l'harmonie.

Nous ne voulons pas l'autoritarisme ni l'infantilisation, nous aspirons à l'émancipation.

Nous ne voulons pas l'éternelle croissance, destructrice de la planète, notre bien commun.

Nous voulons la paix, la justice, le partage, l'égalité, et l'adelphité.

Un autre monde est possible. Engageons-nous ensemble pour le faire émerger.

Le 9 octobre,
nous appelons les agents du MAA et de ses
établissements à rejoindre le mouvement de grève interprofessionnel.
Défendons le service public, le statut des agents
et le service aux usagers.

 

___________________________________

[1] L’an 01, « on arrête tout, on réfléchit, et c’est pas triste ! » Bande dessinée de Gébé, portée au cinéma par Jacques Doillon en 1973. Sur la sortie joyeuse, festive et collective du productivisme et de l’économie de marché. Nous vous recommandons les deux bien sûr, !