CAP des Secrétaires Administratifs des 20/21 novembre 2018

Typography

DÉCLARATION LIMINAIRE

Madame la Présidente, Cher-es Collègues,

Cette dernière réunion de la CAP clôture notre mandat de quatre années 2015-2018. En ce qui nous concerne à la CGT et la FSU, nous faisons un bilan très « mitigé » de ces années. En effet, nous devons faire face dans l’immédiat à un véritable chantier de démolition du Service Public. Il ne s’agit plus de l’attaquer par petits bouts, mais bien de lui retirer sa substantifique moelle.
Que signifie la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires ? Qui va assurer désormais les missions qui lui étaient dévolues ? Pourquoi recruter autant d’agents contractuels que d’agents formés PAR et POUR le Service Public ?

A tous les niveaux, les différents services subissent une suppression d’effectifs sans précédent ; au niveau départemental, régional, en administration centrale etc…, et bien sûr, tout ceci s’accompagne de remises en cause permanentes des missions que nous assumons.

Si bien que nous pouvons légitimement nous poser la question suivante : existera-t-il à terme un Service public digne de ce nom ?

Pour les personnels, cette dégradation du service public qu’ils ont à coeur d’assurer, s’accompagne d’une dégradation de leurs conditions de travail, de leur pouvoir d’achat. Il nous faut malheureusement constater et y compris, évidemment, dans notre propre ministère, que les agents sont en voie de paupérisation avancée. Et en disant cela, nous ne pensons pas simplement au rural profond.

Nous militons et réaffirmons notre engagement pour une revalorisation du point d’indice pour tous les agents de la Fonction Publique.

Passons aux actes donc !

Qu’on les appelle regroupements, réorganisations, fusions, mutualisations, ou tout autres expressions qui se voudraient pompeuses en la matière, cela ne traduit au final, qu’une manière de désorganiser les services. Et que l’on ne vienne pas nous dire que l’informatique permet tout. Nous constatons que la dématérialisation est loin d’être l’alpha et l’oméga.

A la CGT et à la FSU, nous n’avons eu de cesse de dénoncer ces choix.
Nous avons porté la voix de l’alternative à cette entreprise de destruction réfléchie.
Nous avons résisté de toutes nos forces en CAP et dans les différentes instances « encore » représentatives.

Nos interventions menées à chaque CAP, ont été certes quelques fois rudes, voire très rudes, mais toujours exprimées, avec le respect dû à ceux qui subissent.

Avec constance et détermination, notre voix commune a résonné à la CAP des SA (Boycott, Opposition interclassement IGAPS etc…).

 

Cliquer ici pour télécharger compte rendu complet.