NOUS APPELONS A LA GRÈVE LE 5 FÉVRIER 2019

Actualité
Typography

Depuis plusieurs semaines, salarié.es, retraité.es, jeunes, gilets jaunes se mobilisent pour crier leur colère face à la dégradation des conditions de vie, avec des fins de mois de plus en plus difficiles.

Toutes les manifestations, les grèves pour l’amélioration des salaires, la défense des services publics, auraient dû inciter le pouvoir à écouter et à changer de politique. Mais plutôt que de négocier, Macron et son gouvernement ne répondent que par la répression. Quant à notre ministre Didier Guillaume, il s'inscrit pleinement dans cette politique mortifère de l'austérité affichée sans complexe.

Le grand débat national promis par l’exécutif n’a en réalité qu’un seul objectif : enfumer les citoyens en évitant de répondre aux revendications, afin de poursuivre sa politique injuste, au service du grand patronat et des très riches. . Pour exemple, le gouvernement Macron s’interroge sur la suppression de certains services publics et maintient son annonce faite de supprimer 120 000 agents dans la Fonction Publique dont 50 000 dans la FPE. De plus il veut détruire les régimes actuels de retraite. Il refuse d’augmenter le point d’indice pour les salariés du public.

Le ministre de l'agriculture et de l'alimentation continue la politique de restructuration du secteur, au détriment des conditions de travail des personnels.

TOUT CECI EST INACCEPTABLE !

La CGT Agri, le Snetap-FSU et Sud Rural et Territoires rappellent leurs revendications :

  • un arrêt des restructurations en cours dans tous les services du MAA,

  • une augmentation immédiate du point d’indice et prime exceptionnelle pour toutes et tous,

  • une défense du Code des pensions civiles et militaires et des régimes par répartition, NON ! au « régime universel par point »,

  • un choix libre de formation pour acquérir un diplôme avec la possibilité pour chacun de poursuivre ses études,

  • un enseignement de qualité avec le maintien des seuils et des capacité à assurer les dédoublement de classes,

  • un plan de recrutement de fonctionnaires et une augmentation des budgets, pour pouvoir exercer correctement les missions de service public,

  • une amélioration immédiate des conditions de travail pour tous les contractuels et titulaires quelque soit les services du MAA.

Dans la suite des actions menées contre la précarité et la suppression des seuils de dédoublement, la CGT Agri et le Snetap-FSU appellent à une journée de mobilisations le 5 FÉVRIER, demandent aux agents de participer aux manifestations et à la grève interprofessionnelle, de s'organiser pour faire de cette journée une démonstration forte de la volonté des personnels d'inverser les logiques de la politique ultra-libérale nocive pour toutes et tous .