CAP des ADJOINTS TECHNIQUES du MAA du 28 juin 2018

CAP
Typography

Déclaration liminaire. 

La CGT AGRI s’associe au mouvement de grève d’aujourd’hui. Par respect aux agents de notre corps, nous avons décidé de siéger afin que les promotions soient actées. Les mouvements de grève à répétition sont le résultat du malaise et de la dégradation des services rendues au public qui se sont accentuées depuis ce nouveau gouvernement. Nous allons acter aujourd’hui les promotions de notre corps, le constat est édifiant, les taux pro/pro reculent en moyenne de près de 15% toutes CAP confondues.

 

En ce qui ce qui concerne les AT du MAA une majorité d’entre eux auront à la retraite des pensions de misère. Une moitié de l’effectif ayant 50 ans révolu n’atteindront jamais une retraite à taux plein de fonctionnaire.

Pourtant le travail est fait et bien fait, les dossiers des agents l’attestent le plus souvent ainsi le classement dans leurs structures.

Ils restent en attente pour beaucoup depuis plusieurs années d’une reconnaissance financière qui récompenserait leur implication et leur travail quotidien. Travail parfois ingrat et peu valorisant mais incontournable pour le bon fonctionnement de nos services.

Alors que les structures valident leurs savoir-faire et implications, pourquoi la DGFIP ne suit pas en ouvrant plus de promotions ?

Pour couronner le tout, les équivalents temps pleins déclinent fortement tous services confondus au détriment des usagers.

Partout on taille dans le vif, on supprime des postes, les agents étant traités comme des pions il serait temps d’inverser la tendance en rendant au Service Public les moyens d’effectuer ses missions : des promotions accrues et des embauches massives de fonctionnaires titulaires.

Quelques réponses sont apportées par l’Administration suite à ces déclarations.

Taux promouvables/ promus : L'Administration espère que la DGFIP revoit ses taux à la hausse, les négociations sont « compliquées »un accord sur 2 années ou plus serait souhaitable pour une meilleure visibilité de la gestion des promotions.

Le plan de requalification de C en B est porté par le Ministère mais pas encore acté par la DGFIP ;

L' Administration souhaite que les agents demandant un détachement/intégration reçoivent systématiquement un guide explicatif afin de gérer ce parcours et rappelle également que les IGAPS sont à l' entière disposition des agents.

La CGT AGRI pense que la baisse de ces taux est drastique. Cela va à l'encontre de la reconnaissance des agents.Les promotions sont trop peu nombreuses pour satisfaire la majorité des agents ainsi que les souhaits émis par les responsables de structures.

La stratégie du » c' est pas nous ! C' est les autres »,cette ambiguïté va t' elle encore durer longtemps ?

Nous sommes favorable à l' intégration directe si tel était le choix de l' agent mais nous sommes convaincus que le délais d' une année pour choisir son intégration peu être trop court…

 

Cliquer ici pour télécharger compte rendu complet.