25 novembre 2017 - Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

Typography

AU TRAVAIL AUSSI, COMBATTONS LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

Multiples et multiformes, au travail ou ailleurs, les atteintes à la dignité, à la liberté, à l’intégrité physique et mentale des femmes constituent un puissant obstacle à l’égalité dans tous les domaines, notamment professionnel. Elles compromettent le droit au travail des femmes, sans parler de leur vie, de leur bien-être et celui de leur entourage, en particulier les enfants.

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmesCes agissements constituent la violation des droits fondamentaux la plus répandue.

Depuis les inégalités de salaires entre les femmes et les hommes jusqu’au harcèlement sexuel sur le lieu de travail, les violences de genre font système et appellent un engagement résolu pour lutter contre elles.

Une convention internationale contre les violences sexistes et sexuelles

La CGT a interpellé l’OIT pour qu’elle joue urgemment son rôle protecteur pour les travailleuses et les travailleurs du monde et demande au gouvernement français de tout faire pour que cette convention puisse se concrétiser dans les plus brefs délais.

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmesDu côté du travail, les violences se traduisent par des violences psychologiques, les horaires, les tâches et services imposés, les critiques répétées et injustes, des mises à l'écart. Elles font aussi état d'agressions verbales, insultes, ou physiques, d'agressions et harcèlements sexuels, y compris de viols.

La division sexuée du travail et la double journée des femmes jouent un rôle important dans la perpétuation de ces violences.

L’organisation du travail, pensée par des hommes, débarrassés des tâches familiales et ménagères, encore assumées à 80 % par les femmes induisent cette violence plus ou moins insidieuse, et parfois totalement assumée par l’environnement social et professionnel.

La déqualification à l'embauche, la répétitivité des tâches, source de troubles musculo-squelettiques, le temps partiel imposé, les horaires décalés, les contraintes de rythme, les difficultés au retour d'un congé maternité, les inégalités de salaires… violences et inégalités contre lesquelles il nous faut lutter, toutes et tous ensemble.